Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 12:14

Je sais je ne suis peut être pas très objective, il est à moi ce nid...il me vient de mon papa. 

 

http://appartalaplage.fr/

 

On aime y passer des vacances en famille avec le Doudou et ses filles, des vrais vacances, sans horaires, sans embouteillage, descendre de la maison pour aller à la plage, la serviette sur l'épaule, enfin presque parce que nous on ne va pas à la plage...on débarque à la plage.

 

Alors si vous voulez y passer vos vacances, il est à louer toute l'année et à la semaine.

      .

Les vraies vacances à Port Fréjus...un délice comparé au parcours du combattant dans les Alpes Maritimes pour trouver et se rendre sur un plage sympa, alors que là bas tout est simple. 

 

Enfin aussi simple que l'on peut l'espérer avec deux petites filles qui viennent de loin et que l'on veut gâter.

 

Moi, je ne suis pas une mère...je suis une belle-mère, alors je ne sais pas toi, mais comme je n'ai pas enfanté, je suis nécessairement illégitime à postuler à cette fonction !

 

Je ne peux pas comprendre, je n'ai pas eu d'enfant !

 

Guidée par ce postulat et bien qu'ayant souvent et longtemps pris soins des rejetons chéris de mes amies, je passe une validation de mes acquis  toutes les minutes et toutes mes initiatives sont suspectes puisque je ne suis pas mèr.

 

J'essaie de tout prévoir, de prendre toutes les précautions, parce que je ne peux bénéficier de la présomption de qualité d'une mère, je ne suis pas mère, juste belle-mère...

 

Le premier jour, comme je te l'ai dit, lecteur aguerri, on descend de notre nid avec serviettes de plage sur l'épaule, crèmes solaires (on en a plein), casquettes (pour les filles), lunettes de soleil pour tous, iPhones et CB en poche.

Iphone pro 20 octobre 2010 2890

 

Et nous voilà partis, dans les premiers mètres, en ligne parce qu'on discute de ce qu'on pourra faire à la plage puis dans les trente  derniers mètres en file...ben oui, on ne marche pas tous au même rythme et les filles s'arrêtent à chaque stimuli de ce nouveau territoire.

 

On va faire simple, on va aller à la première plage, à 70 mètres environs.

 

On trouve, un coin au bord de l'eau que je puisse zieuter les enfants (je te l'ai dit lecteur, je ne suis qu'une belle-mère n'ayant jamais enfanté, alors je suis flippée puisque je ne peux pas comprendre ! ) et on étale nos serviettes vierges de tout grain de sable.

 

Et là, ça commence, il faut se dépêcher de tartiner les mini lorraines (les filles sont lorraines) de crème solaire indice 60 avant qu'elles ne crament au soleil du sud et tout ça avant qu'elles ne se soient jetées dans l'eau salée ou roulées dans le sable...la grande est toujours dans la lune et la petite à l'affût d'une bêtise à faire.

 

Elles ne connaissent pas bien la mer et la plage, je ne sais pas si la grande nage suffisament bien pour que j'ai un peu confiance et la petite ne sait pas nager...

 

Alors, tu te comportes comme un espion en planque, les yeux partout, la réactivité prête à dégainer.

 

La grande qui aura été patauger dans l'eau, obtempère à ton appel pour la crémer et pietine ta serviette y laissant des seaux de sable mouillé...mais c'est fait, enfin du mieux que tu peux, parce qu'il faut en même temps, surveiller la petite qui malgré tes injonctions, se rapproche des vagues...sans ses brassards

 

Tu expliques le truc habituel à Fille aînée, les gens qu'il ne faut pas déranger, les messieurs ou dames qu'elle ne doit pas suivre, l'eau et les vagues c'est dangereux, elle doit rester dans notre champ de vision et se baigner au droit de notre campement  et surtout garder la casquette mais sur la tête pas à la main, ça tape ici !

 

Pendant ce temps là, Fille cadette, échappant à ta sagacité s'est assise dans le sable, a rempli son maillot du même sable et enterré sa casquette et ses lunettes...parce que c'est rigolo !

 

Voyant que c'est pas une bonne idée et parce qu'elle est de très bonne volonté, elle courre dans les vagues, toujours sans brassard...pour se rincer,  !

 

Ton sourire se crispe, tu jettes un oeil sur le père, qui ronronne du plaisir d'avoir enfin avec lui ses filles dont il est tant privé, alors tu restes calme, tu appelles Fille cadette et tu attends gentiment qu'elle aussi vienne re-décorer ta serviette de sable mouillé.

 

Elle est là, sur ta serviette boueuse de sable, mais tu t'aperçois qu'avec tout ça, tes mains sont aussi douces que tu papier de verre et que ça ne va pas aller, tu lui dis que tu vas te laver les mains pour lui mettre de la crème...elle te suit...deuxième fournée de sable sur ta serviette....mais ça y est elle est protégée, tu lui mets ses brassards, lui visse la casquette sur la tête et lui explique de ne pas s'éloigner et de ne pas crier sauf en cas d'extrême danger et que oui tu viens nager avec elle.

 

Tu oublies que tu voudrais te relaxer profiter du soleil, nager au loin avec tes palmes ou même lire un peu sous ton pseudo panama, parce qu'en fait quoi que tu fasses, elles veulent le faire avec toi et finalement c'est ça ta récompense.

 

Entre chaque baignade, la petite te vide des flacons d'huile sur les cheveux pour les protéger aussi et t'arrose de seaux d'eau de mer pour que tu sois bien propre...et tu adores ça !

 

Et pour surveiller que tu ne vas pas mettre à mal tout ce bel ouvrage, elle va chercher sa serviette et l'installe à côté de la tienne, te sablant au passage...et... ben oui t'adore ça aussi qu'elle ait envie de venir près de toi !

 

Avec la grande, tu pars  un peu au large sur les planches et on se fait des confidences de grandes filles...et tu adores ça.

 

Elles passeront une super journée de plage tandis que toi tu feras intérieurement la check list des trucs à emporter la prochaine fois.

 

Et chaque jour ta serviette sur l'épaule viendra s'alourdir...

 

...d'un matelas gonflable et puis 3,

...d'une glacière lestée d'un nombreux choix de sandwichs, salades, bouteilles de jus de fruit que l'on a fait givrer pour qu'elle soit délicieusement fraiches, de chips et snacks en tout genre, de fruits, de biscuits, de bonbons,

...de masque et tuba, d'abord un et puis un pour chaque membre de la famille, ça fait 4,

...de paréos parce que c'est cool les paréos,

... d'une brosse à cheveux parce que c'est nul de rentrer de la plage avec les cheveux emmêlés,

...d'un livre et puis trois parce que c'est cool de lire sur la plage, 

...du pain frais parce que les sandwichs sont meilleurs quand on va chercher le pain juste avant de manger les sandwichs qu'on a préparé sur la plage,

... un bateau pneumatique, un petit qui creve tout de suite,

...un plus gros avec la pompe qui va avec,

...des rames parce que c'est plus rigolo avec les rames,

... un wake board pour la grande,

...et puis un autre pour la petite,

...et un troisième pour moi parce que de les tracter toutes les deux en nageant ça m'épuise,

...le ballon,

...les raquettes

...etc

 

Iphone-pro-20-octobre-2010-2897---Copie.JPG

En definitive, c'est une véritable transumance que nous parcourons tous les jours sur 70 mètres, parce que comme c'est pas loin, ça va...on établit un camp de base, transportant avec nous l'indispensable et le superflu...parce qu'en fait le superflu...et bien c'est indispensable !

 

Ces journées de plage de notre nid varois sont riches en émotions et on les quitte à regret pour préparer le barbecue du soir, sur la terrasse, avant d'aller se balader sur le port en léchouillant des glaces dégoulinantes, les yeux plein d'étincelles et les paumettes rosies.

 

Après leur père, ces petites ont capturé mon coeur et je leur offre mon nid pour leur donner tous les jolis souvenirs des étés de mon enfance.

 

 

Repost 0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 11:33

Dis donc, toi aussi t'es une femme (un homme) pressé(e) ?

 

Enfin je le suis moins maintenant, mais j'ai gardé mes habitudes et mes combines de cuisine.

 

Des fois, tu as des potes qui arrivent ou juste ton autre qui a une petite faim, ou juste l'envie de prendre un apéro...

 

Tu as :

- du pain même un peu rassis

- une boite d'anchois

- de la crème allégée, de préférence semi épaisse

- de la bonne huile d'olive

 

Tu mixes les trois derniers ensemble en goûtant pour que ça ne soit pas trop salé.

 

Tu découpes de fines tranches de pain que tu disposes dans un plat anti adhésif, tu asperges d'un peu d'huile d'olive et tu passe au four 10 minutes à 180 degrés, enfin juste le temps que ça dore un peu.

 

Et puis soit tu tartines tes croûtons dorés à l'huile soit tu les trempes dans cette anchoïade modifiée allégée mais super bonne.

 

Tu peux faire la même chose avec des olives noire (qu'il faudra dénoyauter !)

 

Tu peux aussi découper des bâtons de toutes les crudités qui te passent sous les doigts, pour les trempouiller dedans :

-poivrons rouge ou jaune

-radis

-concombre

-fenouil

-endive

-tomate délicat les bâtons de tomates

-artichauts violets

- choux fleurs

-carottes

 

 

En fait c'est issu de notre bagna cauda niçoise.

 

(je ne sais plus faire de lien hyper texte ça va revenir ===> T'as vu, j'y suis arrivée !)

 

Repost 0
mademoisellepioupiou - dans Cuisine
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 10:26

Je t'ai expliqué que je suis depuis quelque temps à la maison en quête de petits bonheurs pour passer le temps.

 

Nous vivons dans une grande ville du bord de mer mais j'ai le grand bonheur, tout en étant en ville, de bénéficier d'un petit jardin secret, oh pas grand chose, comme une grande pièce qui serait dehors.

 

Un petit jardin, entouré de jardins, loin du bruit de la ville.

 

C'est mon plaisir que d'y faire pousser des fleurs, des herbes aromatiques, regarder les cerises grandir et murir et à la belle saison qui dure longtemps ici prendre tous nos repas entre ombre et soleil.

 

Cette période de réclusion à la maison m'a fait prendre en compte les difficultés des oiseaux du ciel qui viennent chanter dans mon jardin.

 

Des merles, des rouges gorges, des autres indéfinis...mais dès qui chantent merveilleusement, pas comme les horribles piaillement des oiseaux en cage d'une voisine.

 

Du temps ou j'étais coincée sur mon lit cheville douloureuse en l'air, je m'étais rendue compte qu'ils venaient à heures régulières se restaurer en picorant les boules de graines que j'avais pendues dans les branches de mes deux arbres (un olivier sauvage et un cerisier)...alors tous les jours, je les guettais et en fonction de ce que j'observais derrière la vitre, je modifiais l'emplacement de leur nourriture pour la leur rendre plus accessible.

 

Et petit à petit mon jardinet s'est transformé en une jolie boite musicale, une merveille.

 

J'envisageais de réapprovisionner mon stock de graines et en fouinant sur le net, je me suis aperçue qu'il y avait des graines spécifiques pour les oiseaux du ciel...pas les malheureux embastillés derrières des barreaux qui perdent leur gamme et nous bassinne à longueur de journée de leurs cri d'orfraie, ceux que la perte de leurs ailes a transformer le chant en une complainte discordante et effroyable.

 

La quête du mélange de graine spécial zoziaux du ciel...commande passée sur un site dédié au animaux...un que je ne connnaissais pas qui avait l'air attractif et offrait une livraison gratuite, hop dans le panier les 12 kg de graines (je sais ça fait trop mais y avait pas plus petit) au passage, je rajoute les croquettes préférées de ma meute de mini poilus (les chiens) et là...une originalité, il faut envoyer un chèque à l'adresse indiquée pour valider la commande et attendre la livraison...

 

C'est le seul site que j'ai trouvé et qui propose un mélange adapté aux oiseaux du ciel par opposition aux pauvres zombies tenus captifs dans des volières.

 

Toute contente d'avoir trouvé de quoi préparer un festin à mes zoziaux du ciel, je prépare le chèque et puis l'enveloppe et puis....là tout d'un coup...mes vieux réflexes de juriste soupçonneuse font clignoter plusieurs alarmes...

 

De quoi, de qu'est ce ? J'envoie un chèque à l'adresse de ce site très confidentiel et puis quoi ?

 

Prise de scrupules je m'en vais vérifier ce qu'est ce site, ça tombe bien il y a un numéro de contact...appelons !

 

Pas de numéro valide...tiens ?

 

J'ai reçu un mail d'enregistrement de ma commande m'indiquant qu'elle sera validée à réception de mon règlement...oui ça c'est normal, ça me gêne ce numéro qui n'existe plus ou pas...

 

Allez je vais leur adresser un mail leur signalant que j'ai tenté de les joindre par téléphone mais que le numéro indiqué n'est plus valide et que j'attends des informations de leur part avant d'envoyer mon règlement...

 

Je suis allée fouiller au RCS pour voir si cette société est toujours en activité...rien de concluant, je vais attendre encore, ils vont bien me répondre ou me contacter s'ils ne reçoivent pas mon règlement, logique !

 

Jamais eu de nouvelle...je ne saurais jamais s'il s'agit d'une arnaque ou d'un service web plus que défaillant, j'hésite à vous donner le nom...et puis si tiens et s'il ne sont pas content, ils prendront contact http://www.animalerie-canicrok.com/

 

En attendant, je fournis des quignons de pain à mes zoziaux du ciel qui en sont quand même ravis et je passe mon temps à chasser les tourterelles qui les font fuir et gratifie mon jardinet de leurs énormes déjections.

 

Ah...il y a au moins une dizaine d'années des propriétaires distrait ont du laisser s'échapper un couple de ces jolies volatiles, qui ont prospéré et multiplié jusqu'à en chasser les autres des branches de notre résidence...résultat il n'y avait plus ici que des tourterelles et finalement c'est pas sympa les tourterelles...

 

 

Repost 0
mademoisellepioupiou - dans Maison
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 07:37

 

Il y a des jours comme ça...tu ne sais pas pourquoi lecteur...mais tu te réveilles avec l'âme d'une guerrière, tu veux oublier tout ce qui te fait peur et ce qui te statufie depuis des semaines...

 

Ce y est, il s'est passé quelque chose en toi, un mot, un fou rire, une musique et à nouveau la certitude que c'est maintenant tout de suite !

 

Tu seras indulgent, lecteur, je débute, je ne sais pas encore  partager les photos de mon humeur du jour...je vais balbutier avec toi et je vais ré-apprendre avec toi, à marcher, écrire, pixelliser et sonoriser les mots qui s'échappent de mes pensées.

 

Tout ça est encore bien austère, il faudra que j'y mette de la couleur et des éclats de rire.

 

J'ai voulu m'éloigner un temps de la tourmente de ma vie et de mon pays et je me suis perdue en chemin...mais mon amie Nathalie a entrouvert la porte pour moi hier et je la franchis ce matin.

 

Un café fumant à ma gauche, un titre de Donna Summer qui me rappelles à la vraie vie et c'est parti !

 

J'avais lu un billet de @la marie qui m'avait fait sourire et eu l'envie de le compléter et sur ma lancée jeté à la hâte quelques sujets à développer, alors il est temps maintenant.

 

Quand toute ta vie a été rythmée par une vie professionnelle trépidante, ne laissant que peu de place à tes envies de prendre le temps de respirer et que soudainement tout ça disparaît, tu te dis que tu vas en profiter pour faire toutes ces choses que tu laissais de côté en te disant "quand j'aurais le temps" je ferais ça, j'essayerais ça, dès que j'aurais un moment.

 

C'est vrai, ça travailler n'est pas le centre de ma vie, c'est juste un moyen de vivre, je ne m'ennuierais pas, j'ai plein d'envies, de désirs et pas eu le temps de m'y attarder comme je l'aurais voulu.

 

Et puis, tout s'arrête, tu as plein de temps...tu dois réparer ton corps tout cassé, alors tu attends que ça aille mieux et puis tu commenceras toutes ces choses que tu as laissées en attente...et puis les jours passent et tu t'enfonces dans le néant, sans vraiment t'en apercevoir, tu deviens transparente et ta fierté en prend un coup.

 

Mais comment ça transparente, c'est une plaisanterie ? J'existe autrement, je n'ai pas changé, je suis toujours là, regardes moi ! Je ne suis pas qu'un numéro de Case-Palais, un cartable bien rempli de dossiers...j'ai de la personnalité moi Madame, plein de chose à dire et à faire !

 

Et puis non, en fait tu as perdu, le haut, le bas, la veille, le lendemain, toi si bavarde, tu es devenue silencieuse comme si de ne plus travailler t'avait retiré le droit ou l'envie d'avoir un avis, comme si tu n'avais plus rien à dire.

 

Alors de plus en plus honteuse, je me suis perdue dans ce mutisme, mais aujourd'hui c'est fini, j'aurais pu remettre parce qu'aujourd'hui il fait moche, gris et pluvieux mais ça n'est pas grave lecteur, il fait soleil dans mon coeur et c'est tout ce qui compte.

 

En espérant ne pas t'avoir bassiné lecteur, je promets ici de te distraire, de t'énerver, de te faire rire, de te faire râler avec moi et d'essayer d'apporter ma pierre à l'édifice de notre monde...

 

Pour la douce @-drine, mon gentil @Grumpfff, l'iconoclaste @Flo_fae, la truculente @WonderNaddie, @RoseouRenard et @cecilerodrigues, @Montpensieralex, pour tout ceux qui me répondent dès que je pointe le bout mon tweet malgré ces mois de silence, je me lance à l'eau...

 

Pour celui qui a quitté mon regard et n'est plus qu'un ombre dans notre maison, je me lance à l'eau...

 

Pour moi, je me lance à l'eau...

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 07:26

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur OverBlog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'OverBlog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs OverBlog

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de mademoisellepioupiou
  • Le blog de mademoisellepioupiou
  • : Du blabla, des moments de tendresse, des énervements, du soleil et surtout du bon vivre
  • Contact

Recherche