Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 13:16
La marinade du soleil

Tu sais ici, et surtout chez nous en avril on ouvre le barbecue/plancha et on le referme en octobre avec regret, et à de rare exceptions prêts on ne cuisine plus que dans le jardin même mes poêles et mes casseroles, pas toutes hein, passent sur le barbecue

...Oui je sais ça t'agace, mais comment te dire... rincer mes légumes au jet d'arrosage en me rafraîchissant les doigts de pieds...couper mes petits légumes sur la table en bois, assise sur mon banc sous une frondaison de passiflore et de jasmin,... compléter mes marinades en me baissant pour couper des brins d'herbes aromatiques...tendre le bras pour attraper une tomate de la cagette que j'ai descendu du vallon du Bosson...monter mes brochettes ou masser ma viande en regardant un papillon voler...et quand j'ai fini, regarder Monsieur Pioupiou entre deux éradications de Grumblu sur sa cabine téléphonique smartphone, me préparer une mauresque bien glacée ...tu vois ce que je veux dire ?

Alors je suis toujours à l'affût de nouvelles préparations pour mes milles grillades, j'en ai plein dans ma poche à secrets, le barbecue c'était un mode de vie chez mon père même quand on habitait en plein centre ville, même en hiver, c'était un incontournable de nos week end, comme le rami, la pêche, le marché et les oeufs brouillés en écoutant les premières infos de la journée, alors des marinades...pfiouuu, j'en ai quelques unes et pour toutes sortes de viandes ou de poissons, ce sont mes petits secrets que parfois je sème au vent alors qu'on m'a appris pourtant à garder mes recettes pour les miens.

Monsieur Pioupiou me disait il y a quelques temps, sur l'air des lampions, si tu changeais un peu de marinade... (l'inconstance des hommes ! )

Outre le fait que depuis le début de la saison j'en ai utilisé au moins 7 différentes, la provençale, aux 5 parfums, Teriyaki, mélange poulet vendu par ma copine ici, Yakitori, marinade pour laquer, à la citronnelle, à l'aneth etc...ce défi me piquait au vif et je me disait qu'il est temps de se renouveler et aller vers d'autres goûts !

Alors voilà ma dernière trouvaille je te la livre sans scrupules pour les recommandations familiales parce là c'est pas pareil, parce que cette recette je l'ai chipée à un pote de mon vieux copain Laurent A, chargé d'une mission divine, répertorier et tester les grands plaisirs terrestre de cette vie et il n'en est pas avare le gredin !

Laurent A. a pléthore de qualités mais deux en particulier me viennent à l'esprit, d'une part il ne plaisante pas avec les plaisirs de la table et d'autre part, il s'était fait un devoir de nous présenter à nous autres jeunes avocates, les anatomies intimes de tous nos mâles confrères lors des célèbres Troisièmes mi-temps du XV du Palais.

Ainsi à l'instar de mes copines, j'ai donc parfaitement gardé en mémoire l'anatomie d'une bonne quinzaine de promotions herminées souvent renforcées parfois complétées par les autres professions de cette noble institution (chut !)

De cette belle époque, j'ai gardé le réflexe de ne jamais quitter de trop loin de yeux cet épicurien si généreux avec ces copines !

Or donc, cheminant sur son mur...non pas de ronde, mais Facebook et alors que je m'extasiais déjà sur la robe d'un verre de blanc bien glacé et que j'entendais crépiter sa plancha (le bougre l'inconscient nous publie carrément des vidéos de ses recettes du Sud Ouest !) je chope le commentaire d'un de ses potes lui proposant une marinade à base de coriandre et de citron (non désolée ça ne sera pas des photos de rugbymen en fin de soirée, t'as lu le titre ?)

Tilt...évidemment, je la modifie car je suis une orgueilleuse et il faut toujours que j'y ajoutes des trucs à moi...je ne peux décemment pas utiliser de l'huile d'arachide ça va faire pleurer les cigales !

Je ne peux pas faire l'impasse sur les poivrons, c'est si joli à l'oeil et ça donne un petit goût sucré que j'adore.

La gousse d'ail frais, c'est pareil ça se sent à peine mais c'est indispensable.

Quelques morceaux de fenouil frais parce que j'adore ce petit goût anisé mais chut pas trop, Monsieur Pioupiou déteste, enfin c'est comme l'alcool dans la cuisine, il déteste si tu lui dis qu'il y en a...il déteste aussi la coriandre...mais j'ai rien dit...et il a fouillé dans mon assiette pour voir s'il n'en restait pas !

Dans un grand plats tu découpes :

- 1 oignon

-de la coriandre fraîche, pitié pas en graines ça ne ferait pas du tout pareil, tu peux en trouver congelée à défaut,

- 1 branche de fenouil frais

- 1 poivron jaune

- 1 poivron rouge

- 1 petite tomate bien mûre si elle n'est pas bien mûre laisse tomber ça fera trop d'acidité !

- des tranches d'un citron non traités,

- 1 gousse d'ail frais seulement

- 1 branche de cébettes

- 4 grains de poivre du sichuan concassé (ici)

- du sel

- 4 cas d'huile d'olive

Tu mélanges bien tout ça, le vecteur ça sera l'huile se mêlant à l'eau de végétation des légumes et le jus du citron

Tu couvres de film étirable et tu réserves une bonne heure au frais, ensuite une fois que les goûts et odeurs se seront bien tous imprégnés tu mets dans le plat ton poulet et tu masses peaux et chairs de ce mélange, tu feras mariner le tout au moins trois heures au frais, toujours recouvert de film étirable.

Cette marinade du soleil, tu pourrais l'utiliser avec un poisson, une dorade ou un loup, ou une rascasse ou un mérou si tu utilises ton four mais moi c'était du poulet et c'était pour le barbecue.

Ensuite tu t'installes dans ton jardin, bien confortablement et tu te mets du vernis à ongle sur les doigts de pieds pendant que Monsieur passe le poulet au barbecue et les petits légumes à la plancha.

Tu sers le poulet et les légumes avec du riz blanc ou des courgettes nouvelles cuites à la vapeur ou les deux (tu sais les blanches qui vrillent nous on appelle ça des courgettes trompettes, elles sont si denses que tu croirais de l'artichaut !)

Repost 0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 11:18
Les siens, les miens, les notres

Les siens, les miens, les notres

Il faut toujours chercher du bon dans le moins bon et ce printemps qui se prenait pour un hiver aura eu le mérite de nous pousser Monsieur Pioupiou et moi à faire des expériences culinaires...

La veille, je l'avais vu remplir le caddy de kgS de farine et de sucre, de tabletteS de chocolat, d'oeufS et sur mon regard interrogateur, il avait répondu, je veux faire des gâteaux ! ah bon ? Quels gâteaux ? DES GÂTEAUX ! (ok ok)

Un dimanche tristouille annonçant une semaine de déplacement de mon #RoutierViril2.0, sortant de sa torpeur numérique, mon pâtissier en herbes bondit jusqu'à la cuisine dont par miracle il a trouvé seul, l'entrée et entame sa wishlist d’ingrédients...

Car vois-tu mon pâtissier est un grand chef..., il lui faut un marmiton qui lui cherche les instruments de SA cuisine et lui retrouve les ingrédients de SES courses qui l'aide.

Second miracle, il a trouvé le saladier tout seul, pas la balance, ni les oeufs, ni la farine, ni le chocolat, ni le beurre (oui mais là c'est compliqué, c'est dans le réfrigérateur), pas même la boite de levure, ni la boite de sucre, ni la boite de sucre vanillé, toutes portant leur nom en guise de déco...(le créateur de la marque "Derrière la porte" devait être une femme qui en avait marre d'expliquer à sa famille ou se trouvaient les choses...j'en suis sûre !)

Après quelques atermoiements sur le meilleur moyen de faire des pépites de chocolats ( que je vais vite fait bien fait commander en masse ici pour éviter des dissensions conjugales !) il a tenté avec la râpe pyramide puis avec le couteau à trancher des copeaux de fromage et finalement s'est rabattu sur un genre de mini mixer qui me vient de ma Mamy et qui est donc sanctifié, je le prête avec difficulté, (je sais c'est Monsieur Pioupiou et je lui ai cédé l'usus de mon corpus mais le mini mixer de Mamy...hummm faut pas déconner quand même !)

Comme au fur et à mesure, l'humeur était montée sur nos interprétations différentes de telle ou telles instructions, Monsieur Pioupiou est académique et moi je suis fantasque, on en a fait chacun de notre côté et puis après on a comparé...les siens plus gros, les miens plus moelleux et avec des noix et amandes:

La base :

-250 gr de beurre (au fait chéri, 250 gr c'est la plaquette entière, c'est marqué dessus)

-300 gr de pépites de chocolat (ici)

- 2 oeufs

-125 gr de sucre en poudre

- 125gr de sucre brun

-2 sachets de sucres vanillé ou 1CAS de vanille moulue (ici) que tu mélanges à tes sucres

-1 cac de levure en poudre

-sel

- 150 gr d'amandes concassées

-20 gr de noix de pécan concassée

Tu mélanges les 2 oeufs et les sucres puis tu rajoutes le beurre d'une part et la farine tamisée, la levure et le sel d'autre part quand c'est fait tu ajoutes l'un à l'autre et tu mélanges.

Et là, Monsieur Pioupiou rajoutes ces pépites de chocolat tandis que moi 'y ajoute mes amandes concassées et la moitié des noix de pécan concassées .

A ce stade, le mélange est homogène et pâteux tu en prélèves à chaque fois un grosse cuillère à soupe que tu roules entre tes paumes de main et que tu places sur une feuille de papier sulfurisée sur une plaque à pâtisserie, tu aplatis et tu mets au milieu un morceau des noix de pecan concassée que tu avais réservées au début.

le four préchauffé à 180°C tu enfournes 10 minutes, moi je mets moins je mets 8 minutes, j'éteins le four et j'ouvre la porte pour qu'ils ne sèchent pas trop...

Rien d'exceptionnel, ni original, si ce n'est que parfois j'ai ajouté de la fleur d'oranger ou des fleurs de lavande...

A l'instant interrogé sur l'hypothèse de cookies salés et de ce qu'il faut remplacer le sucre et le chocolats par d'autres ingrédients, Monsieur Pioupiou dit "oui parce que 250 gr de sel ça ne va pas le faire quand même...ça va faire trop salé !", on est tombé d'accord sur les variantes suivantes :

Tu vires le sucres et le chocolat et tu les remplaces par du fromages et des lardons, ou par de la chair de crabe et des crevettes, ou par la tomates épaissit de maïzéna et du basilic, ou par un truc et des bidules...

On en fera et on te dira ce que ça a donné...

Ce qui compte dans nos cookies, ça n'est pas tant la recette, c'est de les faire ensemble, mon regard hagard quand il mixe une grosse tablette de chocolat dans le mini mixer de Mamy, sa fierté quand il y arrive contre mon avis, notre fou rire quand je me suis rendue compte qu'il n'avait mis que la moitié du beurre, son étonnement quand il a vu ses cookies doubler de volume sous l'effet de la chaleur, sa grognitude quand il se rend compte que ses cookies sont un peu plus secs et qu'il aurait du m'écouter sur la porte du four à ouvrir, ma tendresse à lui préparer une boite en fer de cookies pour son déplacement à la semaine, sa tendresse quand dans l'oreillette il me dit je suis en train de manger un de tes cookies ma chéri...et dans un souffle avoue en murmurant "...sont meilleurs les tiens, sont plus moelleux..."

Repost 0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 17:59

 

 

                                       photo--4-.JPG

C'est l'heure du thé et pour un dimanche de grisaille c'est parfait !

Cookies:
70 gr de beurre ramolli
130 gr de sucre blanc ou brun
1 œuf
10 gr de vanille en poudre ou un sachet de sucre vanillé
1 fève tonka râpé
1 cuillère à café de levure chimique
220 gr de farine
1 tasse de raisins secs jaunes

Mélanger le sucre et le beurre ramolli au fouet, y ajouter la vanille ou le sucre vanillé,

Râper sur le mélange une fève tonka et rajouter l'œuf en mélangeant à nouveau.

Rajouter en dernier la levure et la farine.

 
Bien mélanger le tout pour que ce soit homogène, une fois la pâte bien lissée et qu'elle se détache du récipient ajouter les raisins secs en continuant de tourner.

Faire préchauffer le four 10 minutes à 180°C et déposer des boules de pâtes aplaties sur une feuille de papier sulfurisé posée sur la plaque à pâtisserie ou la lèche-frite.

Faire cuire pendant 10 à 12 minutes selon la grosseur des cookies, sortir du four encore mou et laisser refroidir avant de servir.

Pour le doudou je les ai servis avec une coupelle de crème anglaise.

Crème Anglaise:

6 jaunes d'oeufs battus avec 150 gr de sucre et 10 gr de vanille moulu ou un sachet de sucre vanillé.

 
Délayer ce mélange dans 1/2 litre de lait et faire épaissir au bain-Marie (dans une casserole posée dans une autre casserole d'eau bouillante) tout en tournant avec un fouet quand le melange commence à napper (épaissir), retirer.


Servir très frais.

Repost 0
mademoisellepioupiou - dans Cuisine
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 18:38

 

Kevin m'a demandé de livrer quelques une de mes recettes de cuisine et avant de lacher mes recettes secrètes de familles comme je sais qu'il aime le poisson cru... 

 

Si tu aimes le saumon cru et si tu en as marre de te ruiner au rayon traiteur sous vide de ton magasin préféré, je vais t'expliquer comment faire du Saumon Gravlax pour trois franc six sous.

Tu pourras le servir en plat principal avec des pommes de terre à chair ferme cuites à la vapeur et juste un filet de très bonne huile d'olive (par exemple celle de Nyons ma préférée) SUR LES POMMES DE TERRE pas sur le saumon (Poke Patrick CADOUR), en entrée avec de bonnes tranches de pain au levain comme ici 

 

        photo--3-.JPG

Ou même dans une verrine en prenant soin de découper les tranches en petits cubes tu peux superposer des cubes de saumon de concombre dégorgés, et de mangue...c'est bon et joli à regarder !

 

Moi je te donne la recette pour un plat principal pour 4 personnes à toi de moduler les quantités en respectant les proportions en fonction du moment du repas où tu le propose (apéro, entrée ou plat de résistance)

 

Ingrédients :

- 400 gr de filet de saumon (des pavés à condition qu'ils soient de bonne qualité et dépecés)

-1 cuillère à soupe de fleur de sel

-1 cuillère à soupe de cassonade

-1 cuillère à soupe de baies roses

-1 cuillère à soupe de poivre du sichuan

-1 cuillère à soupe d'aneth ciselé (si tu n'aimes pas l'aneth tu réduis, voir tu supprimes)

Dans un bol tu piles les baies roses et le poivre du Sichuan, tu mélanges la poudre que tu obtiens au sel et au sucre, tu rajoutes l'aneth ciselé, tu réserves.

Et là tu as le choix soit tu laisse le pavé entier mariner dans ce mélange au minimum deux jours et tu éminces pour servir, soit tu l'eminces avant de le mettre à mariner et là quelques heures de marinade suffisent.

Il va falloir émincer le saumon dans le sens de la longueur de manière à faire des tranches dont l'épaisseur est entre celle du carpaccio et celle des sashimis, environs 1,5 à 2 mm d'épaisseur.

Pour que ça soit plus facile, tu peux laisser tes filets une demi heure au congélateur ou alors directement les acheter congelés, l'important c'est que le saumon ne soit pas trop gras et qu'il soit bien frais.

Chaque tranche découpée, tu la trempes dans le mélange précédent comme pour une panure puis tu la disposes soit dans un récipient que tu peux fermer, soit dans un plat que tu recouvres de film étirable.

Tu réserves au réfrigérateur et tu sers frais.

L'idéal étant de le laisser mariner au moins 4 heures, plus tu le laisses mariner mieux c'est dans la limite évidemment de la conservation du poisson !

 

Repost 0
mademoisellepioupiou - dans Cuisine
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 19:29
photo 3 (2)

Dis donc lecteur, toi aussi, je suppose que tu adores farfouiller sur le net pour faire tes courses et notamment, non y a pas de notamment il n’y a pas une catégorie d’achats que je ne fais pas précéder d’un furetage sur le net…

 

Ce jour là, j’étais seule à la maison, en Facetime avec mon pote @clawfire (oui toujours lui, on aime ça nous) il me montrait ces dernières acquisitions tout en cherchant sur le net un falzar…moi de mon côté, je cherchais une boite rectangulaire verticale pour stocker les croquettes médicalisées de Sushi (chien), on papotait…et un œil sur Hotot (enfin Twitter) on se refilait des liens via Gtalk pour suivre les trouvailles de l’autre…comme d’habitude.

 

Je ne sais pas ce qui m’a conduite à commencer à échanger une série de tweets avec ma twopine @mum_fi mais nous voilà sur le site d’ @Auxcuistotsanon, aux-cuistots-anonymes.fr et alors là…une merveille, des tas d’objets, que ce soit des ustensiles pour cuisiner, des boites pour ranger, de la vaisselle pour servir, des épices, des aromates, des colorants…et tout ça à TOUT PETITS PRIX…

 

J’envoie le lien à mon pote @clawfire pour lui montrer mes trouvailles et je me dis que je vais tester ce site parce qu’il y a plein de trucs très tentants !

 

Avec mon panier virtuel, je me balade dans les rayons et je trouve plein de petites choses qui me faisait envie mais qui ailleurs étaient un peu chères…

 

Je commence à cliquer à droite à gauche et puis je me dis que ça suffit, je verrais bien ce que ça donne ces petits prix une fois que j’aurais les objets et épices en main.

 

Je te passe lecteur, les pérégrinations habituelles de mon colis acheminé (oupas) par colissimo ça fera l’objet d’un autre billet, plus tard, le chéri qui vient de rentrer du boulot me ramène le colis

 

photo 1

 

Et là…je vais de ravissement en ravissement, d’abord pour le nez, en ouvrant le paquet tous les senteurs mêlées des épices exhalent à travers le salon, dans des petits (j’ai commandé la plus petite quantité pour tester) sachets cristal, du piment d’Espelette, des graines de sésame doré, des graine de pavots bleu, du mélange pour pain d’épice, pour vin chaud un échantillon de colombo… et ça sent bon ! Même le doudou absorbé dans sa lecture lève le nez…alléché.

 

photo 2

 

 Les deux sets pour le service de café gourmand…pour le plus grand plaisir de mon petit beau-frère adepte inconditionnel de cette gourmandise de fin de repas.

 

photo 3

 

 

Tiens ça c'était notre dernier café gourmand en famille à l'African Queen notre restaurant préféré 

 

photo--1--copie-1.JPG

           (ça, ça n'était pas dans le colis hein, ça c'est ce que je vais essayer de copier avec mes sets café gourmand)

 

 

La boule à herbes et épices

                                                             photo 4

 

Le shaker à salade

 

photo 5

 

 

Le pot en céramique avec la cuillère à aimant (je le voulais pour la moutarde, pour qu'elle ne s'oxyde pas mais que l'on ait la cuillère de service accrochée

 

                                                                          photo 1 (4)

 

 

Mes assiettes en ardoise

photo 2 (4)

 

Mon cœur  en métal pour donner une forme aux œufs au plat (j'ai pas fait de photo)

 

 

Une corne d’abondance à des prix tout doux, si j’te le dis !

photo 5 (1)

 

 

Alors immédiatement, j’ai informée l’expéditrice, la chef du site, la charmante @Auxcuistotsanon que c’était arrivé, que c’était magnifique, que j’étais épatée…tout en cuisinant (mais oui tu le sais bien lecteur, je fais toujours 36 000 trucs en même temps)

 

Du coup, j’ai immédiatement testé la poudre de piment d’Espelette (elle est excellente) puisque je faisais de la Pasta del mare à ma façon !

 

Et comme tu es gentil lecteur, je te donne ma recette.

 

Ne cherche pas les quantités, je fais au pif pour cette recette que je pratique sans même y penser :

 

-        Des tomates fraîches

-        De l’ail (frais si possible)

-        De l’huile d’olive (de Nyons si possible)

-        Des encornets coupés (avec la tête si possible)

-        Du poisson coupé en gros cubes (je mets soit des filets de rougets soit des pavés de saumon)

-        Des crevettes décortiquées (des moyennes)

-        Des moules

-        Des coques

-        Un verre de vin blanc

-        Un verre de fumet de poisson (du fait maison sinon je préfère encore que tu mettes de l’eau)

-        Une cuillère à soupe de maïzena

-       Une grosse cuillère à café de crème fraîche épaisse juste pour adoucir les saveurs et éclaircir la sauce mais tu n’es pas obligée de la mettre si tu n’aimes pas…

 

En premier tu prépares ton coulis de tomates, dans 2 cuillères d’huile d’olive tu coupes grossièrement ton ail en cubes, tu les fais revenir à feu doux 1 minute.

 

Tu émondes tes tomates fraîches (des bonnes hein ! C’est pas parce c’est pour de la sauce, qu'il faut mettre de la courge !) Tu les coupes en morceaux et tu les rajoutes à l’huile et l’ail, toujours à feu doux, tu vas cuire doucement ton coulis jusqu’à ce qu'il n’y ait presque plus que de la pulpe…tu laisses compoter doucement très doucement et quand ça a presque totalement réduit.

 

photo 4 (3)

 

Tu ajoutes un pincée de poudre piment d’Espelette  et immédiatement derrière tes encornets coupés en morceaux ça dore et se tomatise un peu (je sais c’est encore une de mes expressions).

 


                         .

 

Tu fais dorer des cubes de poissons ou filets de rouget et les crevettes dedans, juste le temps de les cuire (le poisson tu le cuits trop, ne fais pas l’étonnée, je le sais tu le cuits trop, tu fais comme tout le monde, la chair doit à peine s’opacifier, et c’est bon) donc là tu le retires vite, tu le réserve au tiède (si il y a réserver au chaud il doit exister aussi réserver au tiède, c’est moins chaud, il ne faut pas que la cuisson continue !), on le remettra en dernier au moment de servir (tu as vu j'ai utilisé la boule à herbes et épices)

photo-4--2-.JPG


 

Tu déglaces au vin blanc, et tu rajoutes le fumet (ou de l’eau si tu n’as que de la caca en poudre !) tu laisse réduire...

                         photo-3--3-.JPG

 

A la fin tu rajoutes tes moules

 

photo-5--2-.JPG

 

et tes coques le temps qu’elles s’ouvrent et tu retires du feu les moules, coques et crevettes le temps que tu fasses réduire un peu la sauce sinon ça sera trop cuit.

photo-1--2-.JPG

 

Tu prends une louchette de la sauce que tu mets dans un ramequin, tu la dilues dans du fumet (ou…) et tu mélange dedans 1 cuillère à soupe de maïzena, tu touilles (oui tu touilles) jusqu’à faire fondre la maïzena et tu rajoute ce mélange hors du feu dans ta sauce encore bien chaude tu touilles (oui encore !) avec une cuillère en bois et si tu le souhaite tu rajoutes ta cuillère de crème fraiche et…tu touilles tu rajoutes tes moules et coques cuites , au dernier moment tu rajoutes les cubes de poisson et voilà c’est prêt !

                          photo-2--2-.JPG

 

Je ne t’explique pas comment tu dois cuire tes pâtes, je pars du principe que tu sais le faire !

Tu prends des pâtes longues, des spaghettis, des tagliatelles etroites, des linguinis, enfin tu as compris, tu les cuits al dente surtout me fais pas de la purée de pâte tu vas massacrer ma recette !

 

 

Ce qui est sûr c’est que lorsque ta sauce et garniture sont prêtes, les pâtes doivent l’être aussi car si tu dois attendre et réchauffer la sauce et la garniture, tu vas me recuire trop le poisson et les crustacés !

 

Regardes c'est joli et bon !

 

photo-3--2-.JPG

Tiens Mam'selle @Montpensier Alex, tu voulais des recettes faciles, ça c'est facile et tu trouves tout près du Palais ! 

 

Alors, je ne saurais que trop te recommander ce super site de vente en ligne de produits pour cuisiner site car il y a plein de choses pour ta table, ta cuisine et pas cher du tout !

 

La patrone est charmante, sérieuse et efficaces, tu reçois ton colis très vite et c'est magnifique, ça n'est pas de la camelote à deux sous, ce sont de belles choses à pas cher, d'ailleurs dans l'instant, j'ai fait une seconde énorme commande pour Noël, pour ici et pour l'appartement de vacances et mes locataires (#teasing @ValGorris)

 

Enfin je ne sais pas s'il restera beaucoup de choses, car je viens de refaire une commande maousse costaut pour la maison, la famille et l'appart de vacances ! 

 

Non, je plaisante, elle va bien vite remplir les rayons de son stock et tu pourras y retourner tout dévaliser !

 

 

 



Repost 0
mademoisellepioupiou - dans Cuisine
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 11:33

Dis donc, toi aussi t'es une femme (un homme) pressé(e) ?

 

Enfin je le suis moins maintenant, mais j'ai gardé mes habitudes et mes combines de cuisine.

 

Des fois, tu as des potes qui arrivent ou juste ton autre qui a une petite faim, ou juste l'envie de prendre un apéro...

 

Tu as :

- du pain même un peu rassis

- une boite d'anchois

- de la crème allégée, de préférence semi épaisse

- de la bonne huile d'olive

 

Tu mixes les trois derniers ensemble en goûtant pour que ça ne soit pas trop salé.

 

Tu découpes de fines tranches de pain que tu disposes dans un plat anti adhésif, tu asperges d'un peu d'huile d'olive et tu passe au four 10 minutes à 180 degrés, enfin juste le temps que ça dore un peu.

 

Et puis soit tu tartines tes croûtons dorés à l'huile soit tu les trempes dans cette anchoïade modifiée allégée mais super bonne.

 

Tu peux faire la même chose avec des olives noire (qu'il faudra dénoyauter !)

 

Tu peux aussi découper des bâtons de toutes les crudités qui te passent sous les doigts, pour les trempouiller dedans :

-poivrons rouge ou jaune

-radis

-concombre

-fenouil

-endive

-tomate délicat les bâtons de tomates

-artichauts violets

- choux fleurs

-carottes

 

 

En fait c'est issu de notre bagna cauda niçoise.

 

(je ne sais plus faire de lien hyper texte ça va revenir ===> T'as vu, j'y suis arrivée !)

 

Repost 0
mademoisellepioupiou - dans Cuisine
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mademoisellepioupiou
  • Le blog de mademoisellepioupiou
  • : Du blabla, des moments de tendresse, des énervements, du soleil et surtout du bon vivre
  • Contact

Recherche